Thèses et mémoires en ligne

Depuis plusieurs années maintenant, la Cité de la bande dessinée et de l’image stocke dans son centre de documentation de nombreux mémoires, ainsi que quelques thèses. Malheureusement, il en va pour cette documentation comme pour le reste des riches collections de la Cité : la localisation angoumoisine ne facilite pas sa diffusion la plus large… C’est dire si l’initiative qui aboutit ces jours-ci était attendue : la mise en ligne de mémoires, sur le site neuviemeart2.0.

Cette rubrique offre des fonctions de recherche très poussées, qui rendra à terme de grands services : recherches par auteurs, disciplines, établissements, mots-clés thématiques, mots-clés auteurs, etc. Les sommaires sont consultables en ligne, via une page qui permet non seulement de télécharger l’intégralité du mémoire en version pdf, mais également de contacter l’auteur, une fonctionnalité que l’on ne peut que saluer, tant elle devrait permettre d’instaurer un dialogue fructueux.

Pour l’instant, seuls six mémoires sont disponibles,  mais il s’agit visiblement d’une « vitrine » destinée à susciter d’autres dépôts, par le biais d’un formulaire que vous trouverez ici : http://neuviemeart.citebd.org/spip.php?page=memoire_deposer. En attendant l’enrichissement de la rubrique, on explorera des mémoires prometteurs dans ce premier bouquet. Citons par exemple le travail de Julien Baudry sur Alain Saint-Ogan. Julien Baudry, qui vient de soutenir sa thèse de l’Ecole des Chartes, pour l’obtention du diplôme d’archiviste-paléographe. Celle-ci était consacrée à la carrière d’Alain Saint-Ogan, de la presse à l’enfance. Le mémoire de master déposé ici complète l’approche, par une étude sur Alain Saint-Ogan et l’univers de l’enfance, qui met en perspective le travail d’Alain Saint-Ogan dans la bande dessinée avec d’autres dimensions de son oeuvre et de sa carrière (dessin de presse, collaborations pour le théâtre, la radio, etc.). On peut également mentionner l’étude de Xavier Brysbaert sur le théâtre chez Marc-Antoine Mathieu, ou celle de Fabrice Hagmann sur la nouvelle bande dessinée derrière la caméra. On le voit, les angles d’approches sont particulièrement variés !

A l’heure où de nombreuses universités hésitent encore à s’engager sur la voie du dépôt électronique, on ne peut donc que saluer l’initiative de la Cité, qui devrait permettre de renforcer la visibilité de la recherche sur la bande dessinée. Et encourager les étudiants à déposer leurs mémoires !

NB : une liste des mémoires disponibles uniquement en version papier est disponible sur le site de la bibliothèque de la Cité, en interrogeant sujet=travail universitaire.