Les jeunes et les phénomènes sériels

La revue Jeunes et Médias lance un appel à articles intitulé : « Les jeunes et les phénomènes sériels ». Celui-ci propose de s’interroger sur les tenants et aboutissants de la « consommation importante de biens culturels produits en série » parmi lesquels la bande dessinée est nommément citée. Six approches (se focalisant sur les publics, les modes de production, les dispositifs esthétiques…) sont proposées et il est question de s’approprier ou de compléter (la dimension « transmédiatique » est ainsi totalement absente) cette liste avant le 8 décembre prochain.

Appel à articles : les jeunes et les phénomènes sériels

La revue semestrielle en sciences de l’information et de la communication Jeunes et médias, les cahiers francophones de léducation aux médias, propose une réflexion concernant les pratiques médiatiques des jeunes et leurs modes d’expression et d’appropriation. Dans ce cadre, le dossier thématique du premier numéro portait sur les objets culturels méprisés.

Le dossier thématique du numéro 2 de la revue Jeunes et médias, les cahiers francophones de léducation aux médias s’intéresse aux phénomènes sériels.

Les moins de vingt-cinq ans ont en effet une consommation importante de biens culturels produits en série. Pour exemple, la diversité et la pluralité de sites dédiés aux jeunes et aux séries télévisées attestent de l’intérêt qu’ils leur portent. Le streaming, la VOD ont changé aussi la manière de consommer celles-ci. Le succès éditorial de certaines séries – Twilight, Tara Duncan, mais aussi les bandes dessinées et les mangas – parfois adaptées au cinéma avec le même bonheur contribuent à alimenter la réflexion concernant les spécificités de la sérialité destinée aux plus jeunes.

A cette fin, plusieurs axes ont été retenus et pourront être abordés dans une approche pluridisciplinaire :

–          Définition, contours et limites du genre sériel (brièveté, temporalité, récurrence…);

–          Evolution des techniques et des conditions de production des formes de la sérialité contemporaine ;

–          Les jeunes, public spécifique ou privilégié ? (études en réception, approches qualitatives ou quantitatives) ;

–          Les figures tutélaires ou la question des héros récurrents.

–          L’univers sériel et le désir du collectionneur ;

–          Les stratégies marketing des produits sériels.

Les propositions d’articles (1500 signes) sont à adresser avant le 8 décembre 2010 à lcorroy@voila.fr et à mclipani@wanadoo.fr

Les auteurs seront avertis par email le 15 décembre que leur proposition est retenue. Les articles (entre 22000 et 25 000 signes, espaces et bibliographie compris) seront à envoyer pour le 30 janvier au plus tard.



Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

Publié par

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

Une réflexion au sujet de « Les jeunes et les phénomènes sériels »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *