Transatlantica : dossier « Comic Book »

La revue Transatlantica, hébergée sur le portail Revues.org, vient de sortir son nouveau numéro, qui consacre un volumineux dossier aux « Comic Books », coordonné par Bart Beaty et Jean-Paul Gabilliet.Un dossier volumineux, qui s’attaque autant à un état des lieux du champ, de ses sources et de ses outils, qu’à des études de cas très précises.

Bart Beaty, professeur à l’université de Calgary et spécialiste de Wertham, est également spécialiste des transformations de la bande dessinée européenne, et particulièrement française, sujet qu’il a abordé dans Unpopular culture. Transforming the European Comic Book in the 1990s (University of Toronto Press, 2007). De son côté, Jean-Paul Gabillet, professeur à l’université de Bordeaux-III, est spécialiste des comic books, auxquels il a notamment consacré l’incontournable Des Comics et des hommes : histoire culturelle des comic books aux Etats-Unis (Nantes, Editions du Temps, 2005). Les deux coordonnent un épais dossier fort stimulant, dont voici le sommaire.

Jean-Paul Gabilliet
La bande dessinée, nouveau continent des études américaines ? Avant-propos

Bart Beaty
Introduction

Michael Rhode
The State of Comic Art Bibliography in North America

Ana Merino
Memory in Comics: Testimonial, Autobiographical and Historical Space in MAUS

Nicolas Labarre
“How ‘ya gonna keep’em down at the farm now that they’ve seen Paree?”: France in Super Hero Comics

Bart Beaty
Interview of Jessica Abel and Matt Madden

Craig Fischer
Worlds within Worlds: Audiences, Jargon, and North American Comics Discourse

Jan Baetens
Strip, série, séquence

Charles Hatfield
Indiscipline, or, The Condition of Comics Studies

Jean-Paul Gabilliet
Essai bibliographique

La revue comprend également un compte-rendu de l’Encyclopedia of Comic Books and Graphic Novels (Keith Booker, ed, Greenwood Press, 2010).

Ce numéro propose donc des approches variées, avec un accent particulier mis à baliser le panorama des comic studies. Dès son avant-propos, Jean-Paul Gabilliet pose cette question du territoire des études sur la bande dessinée. Le statut universitaire de la bande dessinée a progressé depuis la première thèse soutenue en 1959 (collection spécialisée aux presses universitaires du Mississippi, revues International Journal of Comic Art et ImageTexT…), mais la bande dessinée n’a pas su se constituer, pour autant, en secteur universitaire à part entière, au contraire, par exemple, de la photographie et du cinéma. La discipline se trouve donc traversée d’approches très diverses (spécialistes de l’écrit, de l’image, de l’infocom, historiens…) qui feraient, sans doute, sa richesse si la discipline n’était pas si éclatée.

Dans son introduction, Bart Beaty revient sur cette situation embryonnaire des études sur la bande dessinée, qu’il compare à la situation des études cinématographiques avant que la Nouvelle Vague, en mettant l’accent sur les auteurs, accélère l’émergence des études cinématographiques.

Michael Rhode, dans « The State of Comic Art Bibliography in North America » propose une réflexion critique sur les différentes bibliographies consacrées à la bande dessinée, de celle en dix volumes de John A. Lent aux travaux de Randall W. Scott (notamment son Index to and List of the Comic Art Collection, en ligne), en passant par le Who’s Who in American Comic Books et les différents argus qu’a connu le marché de la bande dessinée nord-américaine. Revenant sur les orientations, délimitations, apports et limites de chacun des outils disponibles, l’article de Michael Rhode s’impose comme une indispensable mise au point pour tout chercheur travaillant sur la bande dessinée américaine. Son article ne se limite d’ailleurs pas à une simple recension critique des outils disponibles, s’ouvrant à une réflexion plus large sur les limites du médium, donc des bibliographies, réflexion particulièrement d’actualité à l’heure où les bouleversements que permettent Internet, le web2.0, les blogs, redéfinissent à la fois la bande dessinée dans ses pratiques de création, de diffusion, d’appropriation, et redéfinissent également la pratique de la bibliographie en posant avec acuité la question de l’accessibilité des sources.

L’ensemble est disponible en libre-accès, à l’adresse suivante : http://transatlantica.revues.org/4782

(à suivre)


Une réflexion sur « Transatlantica : dossier « Comic Book » »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *