“La bande dessinée entre héritage et révolution numérique” : programme

Le programme de la journée d’étude organisée le 5 octobre conjointement par le Centre national de la littérature pour la jeunesse – La Joie par les livres de la BnF et la Cité internationale de la bande dessinée et de l’image est à présent connu.

Cette journée, venant après deux précédents Atelier du livre consacrés au Neuvième Art, s’attachera à dresser une image de la bande dessinée contemporaine, dans un moment historique particulier, alors que connaissant un grand développement, une grande richesse créative et une ouverture éditoriale sans précédent dans son histoire, elle est rattrapée par l’ouragan de la mondialisation numérique, de la dématérialisation des supports, avec une hypothèse inédite, celle d’une reconstruction des contenus et des formes.

9 h00
Accueil du public

9h15
Ouverture

matin La bande dessinée, un patrimoine bien vivant ? Président de séance : Olivier Piffault, BnF

9h30
Non, le franco-belge n’est pas mort. L’exemple des Intégrales Martin Zeller, responsable des rééditions chez Dupuis

9h55
Cent pour cent : cent auteurs du monde entier revisitent cent chefs-d’oeuvre de la bande dessinée

L’exemple d’une exposition associant culture, perspective historique d’un art et création contemporaine, par Gilles Ciment, directeur de la Cité et Jean-Philippe Martin, commissaire de l’exposition

10h20
What if ?… Et toujours tu recréeras la légende : les comics et le recyclage permanent des super-héros, de Dark Reign à Daniel Clowes.

Jean-Paul Jennequin, éditeur, traducteur et critique de bande dessinée

10h45
La bande dessinée peut-elle « tenir le mur » ? De l’objet de consommation à la cimaise et l’objet muséographique

Christian Rosset, compositeur, producteur à France Culture et critique de bande dessinée, Jean-Pierre Mercier, conseiller scientifique de la Cité

11h30
Quelle bande dessinée pour quels publics ? Construire une offre face aux évolutions du lectorat

Table ronde animée par animée par Christian Marmonnier, journaliste spécialisé et membre du comité de sélection du FIBD d’Angoulême

Grégoire Séguin, éditeur chez Delcourt,
Sylvain Insergueix, librairie Impressions,
Eric Maigret, sociologue, professeur à Paris III,
Camille Baurin, Bibliothèque Marguerite Duras (Paris) (sous réserve)

Après-midi La bande dessinée, “sans papier ni crayon » : de la redéfinition de l’édition numérique aux nouvelles formes créatives Président de séance : Jean-Philippe Martin, La Cité

14h00
L’édition numérique, une réalité commerciale ? Yannick Lejeune, éditeur chargé du numérique chez Delcourt

14h30
La bande dessinée numérique, œuvre de l’esprit ou objet multimédia : les remises en cause juridiques des formes et usages numériques de la bande dessinée

Emmanuel de Rengervé, délégué général du SNAC (Syndicat national des auteurs et des compositeurs) et un auteur

15h00
Le numérique et son impact sur les formes de la bande dessinée

Magali Boudissa, doctorante, Paris VIII

15h25
Visions du futur

Xavier Guilbert, du site « du9.org – L’autre bande dessinée »

16h00
Les dessinateurs face aux potentiels et aux révolutions du numérique

Table ronde animée par Philippe Morin, créateur de PLGPPUR et des éditions PLG.
Xavier Löwenthal, auteur-éditeur et théoricien, fondateur de La cinquième couche,
Thomas Cadène, auteur et animateur de la web-bdnovela « Les autres gens »,
Christophe Blain, auteur d’ « Isaac le pirate »,
Lisa Mandel (sous réserve)


2 réflexions au sujet de « “La bande dessinée entre héritage et révolution numérique” : programme »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.