Dossier Daniel Clowes

La revue Salon Double, qui entend se situer « entre la critique journalistique et la critique spécialisée de type universitaire » et qui publie donc des études critiques lance un appel à textes pour un « dossier Daniel Clowes ». Cette proposition nous invite donc à traiter de l’œuvre d’un auteur qui est présenté comme « l’un des artistes les plus importants et influents de la bande dessinée alternative américaine des trois dernières décennies, [qui] a énormément contribué à repousser les préjugés de puérilité et de pauvreté littéraire trop longtemps associés au 9e art en Amérique ». Le risque est donc grand de tomber dans l’hagiographie, et les chercheurs souhaitant formuler une proposition seraient bien inspirés de retenir une piste au sein du texte que nous reproduisons ci-dessous : celui-ci décrit en effet un auteur s’emparant de thèmes et de formes variées tout en faisant preuve d’une liberté de ton (« de cynique friand d’humour noir ») qui est ici comparée à celle de David Lynch. Pour mieux caractériser ce « cynisme », il serait intéressant de se référer au dossier que neuvième art 2.0 a consacré à l’auteur, et notamment à l’intéressant article de Xavier Guilbert qui met en évidence le refus du corps, et plus largement de l’exercice d’une sexualité, sensible dans toute l’œuvre de l’auteur américain. La date limite de cet appel à communication est fixée au 15 décembre prochain.

 

Dossier Daniel Clowes

Daniel Clowes, l’un des artistes les plus importants et influents de la bande dessinée alternative américaine des trois dernières décennies, a énormément contribué à repousser les préjugés de puérilité et de pauvreté littéraire trop longtemps associés au 9e art en Amérique. Son dessin, qui peut aussi bien être précis que caricatural, ses compositions visuelles fouillées, son sens aigu du dialogue et ses récits construits à grands renforts de symbolisme et d’un mystère invitant à la lecture attentive font de lui un incontournable sur la scène de la bande dessinée. Travaillant aussi bien le récit court (les recueils Caricature et 20th Century Eightball) que les romans graphiques (David Boring) en passant par les comic strips à continuité narrative (Ice Haven, Mister Wonderful et Wilson), Clowes a su tirer le maximum des différents formats du médium. Capable de créer une ambiance onirique glauque que David Lynch ne renierait pas (Like a Velvet Glove Cast in Iron) comme de représenter de manière amusante et poignante la relation d’amitié de deux adolescentes blasées (Ghost World), Clowes a exploré des thèmes variés en y apposant à chaque fois sa marque de cynique friand d’humour noir. Il a également été étroitement impliqué avec le réalisateur Terry Zwigoff dans les deux adaptations filmiques tirées de ses œuvres, soit Ghost World (2001) et Art School Confidential (2006).

Ce dossier critique de Salon double s’intéresse à l’œuvre de Clowes, et nous recevons les contributions en tous genres, qui peuvent porter sur une œuvre en particulier ou sur une thématique traversant la carrière de l’auteur. Le protocole de rédaction de Salon double est disponible à l’adresse suivante : http://salondouble.contemporain.info/protocole-de-redaction-du-salon-double

Les propositions de lecture doivent être envoyées à salondouble@contemporain.info avant le 15 décembre 2011.


Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

Publié par

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *