The visual langage of manga

La revue électronique Image & Narrative lance un appel à communication initutlé : « The visual langage of manga ». Délaissant une approche « feuilletonesque » du genre se focalisant sur récits ou personnages, cette proposition semble nous inviter à nous interroger sur les fondements des images propres au genre. Les approches suggérées mobilisent tout à la fois une technologie (quelle influence téléphones portables et Internet ont-ils sur la publication ?), un cadre législatif (touchant à la représentation du sexe et des mineurs) et une esthétique (prenant par exemple la forme d’un « trait » d’auteur…). Nous reproduisons ci-après cet appel à communication dont la date limite est fixée au 15 juillet 2010.

« The Visual Language of Manga »

Image [&] Narrative is an open access scholarly publication. Apart from papers in the traditional scholarly format, we also welcome experimental formats and approaches, such as innovative use of visuals, web applications, or collaborative works. There will be no minimum or maximum length for contributions; contributors are assumed to know best how much space they need to get their particular point across in an academically sound manner. We are particularly interested in contributions that include discussion of methodological and research ethics issues faced by the author(s).

Examples of suggested approaches include:

  • theoretical models that can be applied to the the study of visual aspects of manga
  • new technologies and their influence on the study of visual aspects of manga, for example data mining and visualization software
  • the visualization of sexual content in manga, for example in relation to recent efforts by lawmakers in Japan to regulate depictions of minors in sexual situations
  • gendered visual language in manga
  • the historical evolution of visual representations of different nationalities and/or minorities in manga
  • the use of visual cues in manga to overtly or subtly favor a particular position, for example in “political” manga such as Gōmanism Sengen
  • visual properties of “author” manga as opposed to what are considered “popular” titles
  • the influence of new platforms for manga publication (such as cellphones and online manga-reading applications) on the visual language of the manga published through these platforms
  • connections between visual style of a commercially published manga and the style of that manga’s adaptation by amateur manga artists in dojinshi
  • visual characteristics of so-called “OEL manga” and other comics by non-Japanese authors that claim the label ‘manga’

The issue will include translations of existing Japanese scholarly texts on the visual language of manga. The editors welcome suggestions as to existing Japanese scholarly texts whose translation into English would be of particular interest for this issue.

Due dates: Proposals should be sent by 15 July 2010, with final submissions in either English, French or Japanese to be submitted on 15 November 2010. Submissions in Japanese will be translated into English. (Contributors submitting in Japanese may be asked to submit a few weeks early to allow more time for translation by the editors. Contributors may of course create their own translations.)

Proposals: Please send proposals of less than 500 words to nele.noppe@arts.kuleuven.be by 15 July 2010.

Guest editors: Hans Coppens and Nele Noppe (Let’s Manga project, Catholic University of Leuven, Belgium – http://japanesestudies.arts.kuleuven.be/popularculture)

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC
Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique
Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

« Viñetas Serias ». Premier Congrès International de Bandes Dessinées

À l’occasion de la troisième édition du festival international de bande dessinée de Buenos Aires « Viñetas Sueltas », les chercheurs sont invités à se joindre à cet événement qui donne un nouvel élan au neuvième art en Argentine. La recherche en bande dessinée dans ce pays vit actuellement un renouveau après des décennies de crises politiques et économiques qui l’avaient abattue en plein vol. Avec le retour à une certaine stabilité, de nouvelles entreprises éditoriales ont vu le jour (Editorial Común, Domus Editora, La Productora…) auprès des plus traditionnelles (De la Flor, Sudamericana), notamment grâce aux blogs et autres sites internet. Ce phénomène témoigne de la vigueur de la bande dessinée malgré des années de néant éditorial et il semble naturel que la recherche ait suivi ce mouvement et que les sujets de mémoire et de thèse portant sur l’historieta fleurissent depuis quelque temps, notamment en Histoire, en Sociologie et en Sciences de la Communication.

Le Premier Congrès International de Bandes Dessinées « Viñetas Serias », qui se tiendra du 23 au 25 septembre 2010 à la Biblioteca Nacional de Buenos Aires, se veut un point de départ à l’institutionnalisation de la recherche sur le neuvième art en Argentine. Seront donc abordées, outre les études historiques et esthétiques sur des séries et des personnages nationaux, les problématiques propres aux difficultés des chercheurs argentins, en ce qui concerne, par exemple, le mauvais état de conservation des archives, la difficile constitution de bibliographies critiques et, en somme, le manque de moyens de la recherche dans ce domaine particulier.

L’appel à communication est lancé jusqu’au 7 juin 2010.

Pour plus d’informations, consulter le site de « Viñetas Serias » : http://www.vinetas-sueltas.com.ar/congreso/

Traduire l’humour des langues et littératures asiatiques

L’équipe « Littérature d’Extrême-Orient, Texte et Traduction » (LEO2T) de l’université de Provence organise en 2011 un colloque intitulé « Traduire l’humour des langues et littératures asiatiques ». Même si elle n’est pas mentionnée dans l’appel à communication que nous reproduisons ci-dessous, gageons que la bande dessinée sera la bienvenue au regard d’un thème impliquant une réflexion sur le manga. L’examen des récentes éditions des œuvres de Miziku Shigeru, qu’il s’agisse d’Opération mort ou de la série Kitaro le repoussant, et plus largement le travail des éditions Cornelius pourrait ainsi poser le fondement d’une fort originale et intéressante recherche.

Traduire l’humour des langues et littératures asiatiques

Résumé

Depuis plus de six ans, l’équipe LEO2T a organisé plusieurs rencontres, journées d’études et colloques au sujet des littératures d’Asie, leur réception et leur traduction. Après avoir étudié la manière de traduire les onomatopées des langues asiatiques, l’expression de la passion, de l’amour et du sexe ainsi que les questions de réception des œuvres romanesques de l’Extrême-Orient, elle organise deux jours de colloque sur le thème « Traduire l’humour » » qui permettront d’aborder tous les problèmes qui peuvent surgir dès lors que l’on tente de faire passer d’une des langues de notre zone géographique de prédilection, savoir le hindi, le chinois, le thaï, le coréen, le vietnamien et le japonais, dans une autre (et particulièrement la nôtre), des traits d’humour d’une autre culture.

Annonce

Depuis plus de six ans, l’équipe LEO2T a organisé plusieurs rencontres, journées d’études et colloques au sujet des littératures d’Asie, leur réception et leur traduction. Après avoir étudié la manière de traduire les onomatopées des langues asiatiques, l’expression de la passion, de l’amour et du sexe ainsi que les questions de réception des œuvres romanesques de l’Extrême-Orient, elle organise deux jours de colloque sur le thème « Traduire l’humour » qui permettront d’aborder tous les problèmes qui peuvent surgir dès lors que l’on tente de faire passer d’une des langues de notre zone géographique de prédilection, savoir le hindi, le chinois, le thaï, le coréen, le vietnamien et le japonais, dans une autre (et particulièrement la nôtre), des traits d’humour d’une autre culture. Les propositions d’intervention sur une langue asiatique différente de celles citées plus haut sont aussi les bienvenues. Nous ne mettons aucune limite ni restriction aux angles d’approche qui pourraient être retenus, ni même à la nature des textes soumis à examen. Néanmoins, nos expériences récentes nous invitent à demander aux intervenants d’envisager une intervention la plus brève possible (20 minutes) afin de laisser le plus de place à la discussion et aux échanges avec le public et les autres intervenants. Les interventions retenues pourront être publiées dans la revue en ligne de l’équipe IDEO.

La date limite d’envoi des propositions de communication est fixée au 15 septembre 2010.

Les propositions d’une quinzaine de lignes porteront un titre. Et seront envoyées à absa.ndiaye@univ-provence.fr


LieuAix-en-Provence
Date limitemercredi 15 septembre 2010
ContactAbsa d’Agaro
  • courriel : absa [point] ndiaye (at) univ-provence [point] fr
  • Université de Provence, DR_LSH Bur A 133, 29 Av Robert Schuman 13621 Aix-en-Provence cedex 1
Urls de référence

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC
Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique
Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

Studies in Comics

Le premier numéro de la revue Studies in Comics vient de paraître, fin avril 2010. S’inscrivant dans le prolongement de The Comics Journal et de The International Journal of Comic Art (dont le rédacteur en chef, John Lent, signe un article dans ce numéro), Studies in Comics s’inscrit aussi dans le mouvement d’expansion des revues scientifiques consacrées à la bande dessinée dans le champ universitaire anglo-saxon : European Comic Art (Liverpool University Press) a été lancé au printemps 2008, et The Journal of Graphic Novels and Comics (Routledge) est censé être lancé lui aussi cette année.

La couverture du premier numéro, empruntée à Chris Ware

Les deux rédacteurs en chef (Julia Round, université de Bornemouth, et Chris Murray, université de Dundee) n’hésitent d’ailleurs pas, dans leur éditorial, à qualifier ce mouvement de « révolution » faisant émerger un champ de recherches nouveau. Exagération rhétorique, certes, mais la recherche sur la bande dessinée tend indéniablement à s’institutionnaliser, dans les pays anglo-saxons en tout cas. Le premier numéro de cette revue laisse supposer un ancrage fortement théorique, ainsi que le montre le sommaire :

The winding, pot-holed road of comic art scholarship Authors: John A. Lent Intertwining verbal and visual elements in printed narratives for adults Authors: Pascal Lefevre Discerning pictures: how we look at and understand images in comics Authors: Stuart Medley The shape of comic book reading Authors: A. David Lewis William Hogarth’s A Harlot’s Progress : the beginnings of a purely pictographic sequential language Authors: Roberto Bartual The graphic novel as metafiction Authors: Paul Atkinson The limits of time and transitions: challenges to theories of sequential image comprehension Authors: Neil Cohn Interview-Harry Morgan: the twenty-first century Renaissance man of graphic novels Authors: Laurence Grove Reviews-Diary Drawings by Bobby Baker Authors: Sarah Lightman

Personnellement, je n’ai pas eu le temps encore de lire ce numéro à fond, mais je compte au moins me pencher sur l’article de John Lent, qui propose une généalogie comparée de l’émergence de l’étude de la bande dessinée à l’université en Amérique du Nord, en Europe, en Chine, au Japon, ainsi qu’en Australie. Une mise en perspective par le principal spécialiste de la question qui ne manque pas, a priori, d’intérêt – et qui devrait nuancer quelque peu l’éditorial de la revue, qui présente l’étude de la bande dessinée comme un champ tout juste émergent. Ce n’est pas tout à fait faux, mais cela fait quand même quelques décennies que le champ émerge… Voici, pour finir, l’appel à communications de la revue :

Papers are invited for Studies in Comics, a new international and interdisciplinary academic journal that aims to describe the nature of comics, to identify the medium as a distinct art form, and to address its formal properties. With the inaugural issue we hope to launch our investigations with a selection of world-class academic articles that explore the formal properties of comics, advancing their own theory of comics or responding to an established theoretical model. We also welcome reviews of new comics, scholarship, criticism and exhibitions, as well as unpublished creative work. We invite submissions of articles of 4,000-8,000 words from any discipline. These should have a strong critical focus and seek to apply hitherto unexplored theoretical approaches to the medium of comics or respond to published theories about the medium’s formal properties. Possible areas include:

  • Comics and visual language in the context of communications theory
  • The grammar of comics
  • Narrative structure
  • The relationship between panel, page and the multiframe
  • Composition and panel transitions
  • The treatment of time and space
  • Responses to published theorists such as Scott McCloud, Will Eisner, Thierry Groensteen, etc.

We also welcome reviews of new publications and exhibits and short creative work of 1-5 pages in length. Creative work should be relevant to some aspect of comics, although there are no other thematic or stylistic restrictions. Metafictional submissions that deal with the processes and theories of comics creation are encouraged. Submissions are welcome from both scholars and enthusiasts. Contributors are encouraged to approach comics from any discipline and to turn their attention to comics from all countries and in all languages. So whether you’re a semiotician, philosopher, scientist, historian, enthusiast, cultural, literary or film critic, Studies in Comics welcomes you! Please send all submissions to studiesincomics@googlemail.com.

Le premier numéro est en accès libre sur le site de la revue : http://www.intellectbooks.co.uk/journals/view-issue,id=1804/

Image et pouvoir

L’institut d’études scéniques, audiovisuelles et cinématographiques de l’université Saint-Joseph de Beyrouth organise en décembre prochain un colloque intitulé : « Image et pouvoir ». Cet événement est susceptible d’intéresser des chercheurs travaillant sur la bande dessinée, car il entend interroger la place qu’occupe l’image au sein de l’espace social à travers des thèmes riches et variés.

L’analyse des rapports qu’entretiennent image et pouvoir politique nous invite ainsi à relire les travaux de Pascal Ory qui traitent d’une bande dessinée ayant valeur de propagande (Le petit nazi illustré. Vie et survie du téméraire, Nautilus, 2002), de Jean-Paul Gabillet qui s’intéresse à l’influence des contraintes économiques et idéologiques sur la création de bande dessinée (Des Comics et des hommes, Editions du temps, 2005) ou encore ceux de Thierry Crépin et Thierry Groensteen qui analysent l’importance d’un dispositif législatif de protection de la jeunesse sur le neuvième art (On tue à chaque page, les éditions du temps, 1999).

Le rapport de la bande dessinée à la violence ne semble pas avoir pour sa part fait l’objet d’études complètes et exhaustives et il serait sans doute intéressant de convoquer à ce sujet les écrits de Serge Tisseron qui, traitant largement de l’influence des images violentes (Enfants sous influence. Les écrans rendent-ils les jeunes violents ?, 10/18, 2003), semblent faire de la pratique du neuvième art l’occasion d’établir un autre rapport à l’image (Psychanalyse de la bande dessinée, Flammarion, 2000). Nous reproduisons ci après l’appel à communication dont la date limite est fixée au 30 juin 2010.

Image et pouvoir

Colloque international à l’Institut d’études scéniques, audiovisuelles et cinématographiques (IESAV) de l’Université Saint-Joseph

Organisateur : IESAV

Comité Scientifique : Elie Yazbek, Christophe Varin, Carine Doumit

Lieu : l’Institut d’études scéniques, audiovisuelles et cinématographiques (IESAV) de l’Université Saint-Joseph, Beyrouth, Liban

Dates : jeudi 9 et vendredi 10 décembre 2010

Sujet : Image et pouvoir

Que peut l’image ? Le pouvoir est-il dans l’image ? Dans un monde où prolifèrent aujourd’hui les images indicielles et les images de synthèses, le questionnement sur ce que certains appellent « l’empire du visible », au sein du débat global sur l’image, s’impose et entraîne la réflexion sur:

– – L’impact des images sur la vie quotidienne, notamment avec la prolifération des images sur le web.

– – Les violences qu’elles peuvent engendrer (« L’image peut-elle tuer ?» demande Marie-José Mondzain).

– – Les rapports que les images entretiennent avec les différentes formes de pouvoir religieux, politique, économique….

Plus globalement, les rapports entre la représentation dans ses divers aspects et le pouvoir pourront être abordés durant ce colloque qui se veut un lieu de rencontres entre des disciplines transversales.

5 thèmes généraux (mais non exhaustifs) sont proposés :

– Image, pouvoir et société

– La mise en image de la violence

– Responsabilité(s) des images

– Images, émotions et identification

– La représentation, entre visible et invisible

Le colloque regroupera des acteurs, observateurs et des praticiens de l’image qui confronteront leurs expériences et discuteront des tenants et aboutissants de cette thématique avec un public composé principalement d’étudiants.

Intervenants :

Prière d’envoyer un résumé d’une quinzaine de lignes, accompagné de vos coordonnées personnelles et d’une brève bio-bibliographie, à eyazbek@usj.edu.lb avant le 30 juin 2010.

Les communications peuvent être en français, en anglais ou en arabe.

Chaque communication devra durer au maximum 25 minutes.

Les actes du colloque seront publiés par la revue Regards de l’IESAV.

L’organisation prend en charge les frais de séjours.

Url de référence : http://www.ficmec.com

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC
Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique
Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

Congrès international « Texte/Image »

L’université fédérale de Sao Paulo (Brésil) organise les 23 et 24 septembre 2010 un congrès intitulé « Texte-Image ». Cet événement entend explorer les différentes formes de complémentarité entre le textuel et « l’imagétique »,comme stipulé dans l’appel à communication qui suit. Celui-ci constitue également une invitation à se familiariser avec une bande dessinée brésilienne, et plus largement sud-américaine, sans doute trop mal connue comme le montre cette brève présentation provenant de l’ambassade de Brésil en France. La date limite de remise des propositions est fixée au 31 mars.

Ier Congrès International Texte-Image (Universidade Federal de São Paulo-BRESIL)

20-24 septembre 2010

Iniciative conjointe des cours de Lettres et d’Histoire de l’Art de l’Universidade Federal de São Paulo (Brésil), le I congrès International Texte-Image accueillera les plusieures formes de dialogue entre le textuel et l’imagétique, dans le but de repenser sa complementarité traditionnelle. En temps de visual culture et de iconic turn, il est encore dans l’ordre du jour comprendre comment l’image se donne à lire et le texte à voir. Voilà donc un enjeu à double volet: d’un côté, celui de dénoter les moyens par lequels les textes fondent, interpellent ou justifient et jugent l’image, manière de la prendre auprès du langage, du discours, de lui octroyer la parole ; d’un autre côté, celui de connoter les attributs de visibilité que les textes appréhendent de et par l’image, manière de sa confirmation, de sa mise en évidence et de son intensification rhétoriques. Ainsi que l’écriture et ses pouvoirs spécifiques sont excités et exaltés par la hétérogéneité sémiologique d’une visualité nouvelle qui se montre, aujourd’hui, lieu de toutes les possibilités formelles, l’image se trouve obsédée par son revers, c’est-à-dire, par un scriptural plus que jamais interpellé par le narratif et le descriptif.

C’est dans ce sens que le I Congrès International Texte-Image cherchera à surprendre les représentations verbale et visuelle dans le terrain à peu près difus de leurs rencontres et conflits. Espace même de l’interstice, il appelle aux lectures comparatistes et multidisciplinaires. D’oû l’invitation au dialogue ─ bien que pour mettre au devant des dissonances et des conflits ─ entre les Lettres, l’Histoire de l’Art, l’Anthropologie, la Philosophie, la Psychologie, les Arts et les Sciences de la Communication, dans le but d’exposer leurs perspectives critiques. Sans vouloir les soustraire à leurs compétences particulières et à leurs singularités, ce seront leurs frontières que l’on cherchera à mouvoir afin de mettre en évidence des interrogations insoupçonnées, voire des protocoles d’interprétation renouvelés.

Les propositions de communications (800 à 1200 caractères avec espace, Word Times New Roman 12 pts., interligne simples; avec titre, volet thématique, nom de l’auteur, institution d’enseignement et/ou recherche, adresse électronique) doivent être adressées aux organisateurs du congrès, Leila DE AGUIAR COSTA (Cours de Lettres/UNIFESP) et/ou Osvaldo FONTES FILHO (Cours d’Histoire de l’Art/UNIFESP) jusqu’au 31 mars 2010, par courriel (textoimagemunifesp@uol.com.br).

Volets thématiques:

1. Images dans/du texte littéraire

2. L’ut pictura: ses modalités, ses limites

3. La description, de l’Antiquité au XXIe siècle

4. Illustration et textualité: aux frontières du lisible et du visible

5. Les arts visuels comme vecteur de l’écriture littéraire

6. Le textuel et les formes de communication visuelle: protocoles et impasses actuelles

7. Questions d’iconologie: image, texte, idéologie

8. Poétiques et Rhétoriques du visuel: le(s) discours de l’image et sur l’image

9. L’image sous le regard des Sciences Humaines: philosophie, histoire, anthropologie

10. Échos de l’iconic turn dans les Sciences Humaines

11. Culture visuelle (ou études visuelles) et histoire de l’art

12. L’imaginaire et l’expérience visuelle: questions de psychologie de l’art

13. L’image dans les études culturelles: stratégies, dynamiques et interrogations

14. Parole et image dans les media numériques

15. Image, rationalité scientifique, actualité technologique

Adresse : Rua Iperoig 714, apto 112 05016-000 São Paulo-SP/Brésil

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC
Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique
Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

Call for Papers: International Bande Dessinée Society

Ci-dessous l’appel à communications de la prochaine conférence de l’International Bande Dessinée Society :

International Bande Dessinée Society

Seventh Bi-Annual Conference
Friday 8 and Saturday 9 July 2011Manchester Metropolitan UniversityManchester, England

Call for Papers : Time and Space

We welcome proposals on all aspects of time and space in bande dessinée, including narrative and thematic levels.

Bande dessinée is a spatial medium which has the resources to manage both narrative time and narrative space in multiple ways. The indeterminacy of the interframe space allows for complex relationships between the chronology of the narration and the chronology of events within the diegesis: it may be used to distend or accelerate the narration, and to manipulate order through analepsis and prolepsis, rarely signalled as overtly as in film. Different temporalities may also co-exist within a single panel, as the capacity of the medium to blur boundaries between inner and outer worlds makes it possible for remembered or half-repressed material to break through into the daily reality of a protagonist. The representation of space is similarly complex, as the spatial transitions within the diegesis are overlaid by the non-linear spatial patterning of the page, and the book, as a whole.

Time and space have long been key themes of the medium: in the classic period of Franco-Belgian production, history, science fiction and adventure were major genres, and in more recent work by artists associated with alternative publishing houses, the intertwining of the personal and national past has emerged as a key area of interest, along with revisionist histories, often of the colonial period. Adventure has tended to give way to reportage, and to the exploration of the spaces of modernity, and postmodernity, including non-lieux, heterotopias and marginal spaces associated with exclusion.

The signifying practices of the medium in relation to time and space have been theorised by scholars including Fresnault-Deruelle (linear and tabular dimensions of the medium), Benoît Peeters (the notion of the périchamp, and the typology of mise en page), Thierry Groensteen (codes of arthrology, regulating the articulation of panels), Jan Baetens and Pascal Lefèvre (spatial integration of text into the image) and Scott McCloud (typology of transitions). The ambition and experimentation of bande dessinée that has been produced by contemporary artists has encouraged scholars to employ frameworks of analysis drawn from a variety of disciplines, including postcolonial theory and cultural geography. Current academic work on bande dessinée is building on this theoretical base and extending it: we intend that the conference should provide a forum for significant advances, and in particular to create synergy between narrative and thematic approaches to time and space.

Please send papers to either

Dr Matthew Screech, Manchester Metropolitan University m.screech@mmu.ac.uk

Or

Dr Ann Miller, University of Leicester am84@leicester.ac.uk

Deadline:  November 30 2010

Les magazines illustrés (XIXe-XXIe siècles) : une approche transnationale

Jean-Pierre Bacot (Université de Bourgogne, CIMEOS), Joëlle Beurier (Université Paris 13, CRESC), Karine Taveaux-Grandpierre (Université Paris 13, LabSic) et Michèle Martin (Carleton University, Ottawa) organisent les 9 et 10 décembre 2010 à l’université Paris 13 un colloque intitulé : « Les magazines illustrés (XIXe-XXIe siècles) : une approche transnationale ». Des propositions portant sur la bande dessinée (notamment dans son acception « franco-belge » et sa publication à travers des magazines comme Tintin ou Spirou) pourraient donc répondre à l’appel à communication que nous reproduisons ci-dessous.

 

A l’occasion du soixantième anniversaire de Paris Match, nous avons organisé en avril 2009, un colloque portant sur les magazines illustrés et les pratiques photo-journalistiques aux XIXe et XXIe siècles. Les contributions ont permis d’élargir la connaissance que l’on pouvait avoir de certains magazines illustrés ayant largement participé à la diffusion d’informations souvent liées à l’actualité. Il a été démontré également l’aspect structurant de cette presse sur les métiers contribuant à son élaboration, des graveurs sur bois aux photo-reporters. Les travaux ont déterminé les rôles de vecteurs puissants que ces magazines illustrés ont constitués dans la construction d’imaginaires collectifs. Les actes de ce colloque sont en préparation.

La recherche historique sur les magazines illustrés a beaucoup progressé ces dernières années. Mais lors de cette rencontre entre chercheurs spécialistes, il nous est apparu qu’une analyse scientifique susceptible de rendre compte de leur évolution sur deux siècles (des modèles, des contenus, des circulations de précurseurs nés au XIXe siècle et toujours puissants malgré la concurrence d’autres médias) ne pouvait faire l’économie d’une dimension internationale. Malgré quelques publications, la recherche à caractère international reste minoritaire et les études sur le photojournalisme peinent à sortir des cas d’études thématiques.

Notre groupe de travail vise à pallier cette carence en proposant un nouveau colloque regroupant des communications concernant des magazines illustrés entre le XIXe siècle et le début du XXIe siècle et portant sur au moins deux territoires géographiques distincts. Les études devront soit effectuer une analyse comparée afin de déterminer des modèles nationaux, soit utiliser une dynamique transnationale pour mettre en évidence la circulation de modèles photo-journalistiques ou de presse.

A titre indicatif, les travaux pourront porter sur des sujets aussi variés que :

  • les contenus thématiques
  • les logiques économiques
  • les relations entre producteurs, éditeurs, travailleurs
  • les aspects techniques. 

Les propositions de communication (2 000 signes, précisant les corpus, méthode et contexte) sont à adresser pour le 15 mars 2010

Par courriel :

joelle.beurier@eui.eu

karine.grandpierre@univ-paris13.fr

Par courrier : Université Paris 13, IUT de Bobigny, Département SRC, Karine Grandpierre, 1 rue de Chablis, 93017 Bobigny

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC
Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique
Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

Pour une histoire culturelle de la bande dessinée

Le Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines de l’université Versailles-Saint-Quentin annonce la création d’un groupe de travail souhaitant offrir un lieu de discussion et d’échange à tous les chercheurs intéressés par l’histoire culturelle de la bande dessinée. Celle-ci, comme l’ont déjà souligné Jean-Paul Gabilliet et Thierry Crépin, est encore largement à construire. Si sociologues, littéraires et sémiologues se sont appropriés le champ, les historiens sont encore relativement rares ; surtout, ils sont isolés, et cette initiative cherche donc à faire se rencontrer ces différents chercheurs, confirmés et débutants, pour que soient dégagés axes de recherches et perspectives communes.

Un premier atelier de travail sera organisé le mardi 18 mai 2010 à l’Université Versailles Saint-Quentin. L’angle choisi pour cette première rencontre sera la question des « Circulations, transferts et adaptations dans la bande dessinée ».

Dès l’“invention” de la bande dessinée par le Suisse Rodolphe Töpffer, et jusqu’à aujourd’hui, ces phénomènes de circulations et d’adaptations sont incessants et influent fortement sur la bande dessinée, de sa production à sa réception en passant par sa réalisation. Ils sont cependant encore mal connus, malgré notamment les travaux pionniers portant sur l’américanisation de la bande dessinée française. Lors de cet atelier, ces phénomènes pourront être appréhendés à différentes échelles :

  • d’un pays à l’autre,
  • d’un format à l’autre,
  • d’un média à l’autre…

Il s’agira de présenter des études portant sur des corpus clairement définis, à partir d’archives, et s’interrogeant sur les points suivants :

  • les acteurs et médiateurs au sein de ces processus de circulations et d’adaptations
  • les multiples formes de ces circulations et adaptations, selon les échelles étudiées
  • leurs évolutions dans le temps

Conformément aux orientations du Centre d’histoire culturelle des sociétés contemporaines, cet atelier est ouvert à une approche interdisciplinaire de la bande dessinée, même si l’accent sera mis sur une perspective diachronique.

Enfin, au cours de cet atelier de travail seront recensées les recherches en cours et les initiatives prioritaires à mener pour approfondir et valoriser l’histoire de la bande dessinée.

Propositions :

Les propositions de communication, d’une page environ, indiquant le titre, la problématique, le corpus et la méthodologie, sont à envoyer accompagnées d’un court CV avant le 30 janvier 2009 à l’adresse suivante : 

sylvain.lesage@gmail.com

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC
Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique
Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

ICAF : appel à collaboration

L’International Comics Art Forum lance un appel à adhésion afin d’encourager « la reconnaissance de la création de bande dessinée comme un phénomène international, tout à la fois en faisant émerger un terrain commun aux différentes traditions de la bande dessinée de par le monde et en explorant les différences qui fondent leur diversité ». Vous trouverez ci-dessous, le texte de l’appel à collaboration.

The Executive Committee of the International Comic Arts Forum, one of the longest-lived and most respected annual conferences in Comics Studies, is actively seeking new members.

We invite applications from academics (including graduate students) and independent scholars in various fields, including but not limited to Comparative Literature, English Studies, Cultural Studies, Communications and Media, Visual Studies, Art History, and Comics Studies.

The members of the Executive Committee collaborate to plan and present the ICAF conference, which since its founding in 1995 has been one of the most important annual events in comics studies. Among the qualities, backgrounds and/or specialties we are most actively seeking in candidates are:

  • Web-mastering
  • Grant-writing
  • Fund-raising
  • Cultural diversity/expertise in non-Western comics, pursuant to ICAF’s international focus
  • Conference- or event-organizing

We plan to recruit several new members in academic year 2009-2010. Applicants should each send C.V. and a 1-2 page statement of purpose to Cécile Danehy (cdanehy at wheatonma dot edu) by January 4, 2010.

Please send all materials in Word 97-2004 format (with the extension .doc, not .docx) if possible.

We recommend that applicants consult ICAF’s mission statement, history, and past programs (see the sidebar to the right) to get a sense of ICAF’s purpose and character. Commitments to internationalism and interdisciplinarity are the backbone of ICAF and we will be looking for prospective colleagues with these qualities. In addition, we urge applicants to frame their statements of purpose in not only intellectual but also pragmatic terms, with emphasis on specialties and skills such as those noted above.

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC
Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique
Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts