Les réseaux du livre : de l’auteur au lecteur

Le groupe de travail « Livre : création, culture et société », appartenant au Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines, a choisi d’adopter, comme thématique de son séminaire 2010-2011 : « Les réseaux du livre : de l’auteur au lecteur ». Semblable proposition semble constituer une incitation à évoquer l’ensemble des « intermédiaires » de la chaîne du livre de bande dessinée, que ceux-ci aient en charge la définition d’une politique éditoriale ou l’inscription dans un public. Nous reproduisons ci-dessous cet appel à communication dont la date limite est fixée au 30 juin prochain.

Séminaire d’enseignement et de recherche Master 2
« Livre : Création, Culture et Société »

Thématique 2010-2011 :
Les réseaux du livre : de l’auteur au lecteur

Appel à contribution
Date limite : 30 juin 2010

Le groupe de travail « Livre : Création, Culture et Société » du Centre d’Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines (Université de Versailles-Saint-Quentin), constitué de chercheurs d’origines diverses (histoire, littérature, sociologie, anglais, sciences de l’information et de la communication, esthétique), aborde la question du livre, des métiers et des pratiques qui en dépendent.

Ses activités se déroulent au pôle des Métiers du Livre de Saint-Cloud (Université Paris 10-Nanterre, 11 avenue Pozzo-di-Borgo, 92210 Saint-Cloud).

Cette année, se tiendra la cinquième saison de son séminaire de recherche, ouvert à tous les étudiants et enseignants chercheurs, sur le thème annuel « Les réseaux du livre : de l’auteur au lecteur ».

Champ de recherche :

Dans la continuité des débats et réflexions suscités par la session 2009-2010 du séminaire, par la première journée d’études du 15 juin 2009 (« Du livre à l’auteur. Autorité, sociabilités, matérialité et circulation de l’écrit du XVIe au XIXe siècle » (www.chcsc.uvsq.fr/journees/dulivrealauteur.html) et le colloque des 2 et 3 juillet 2010 (« L’auteur en réseau, les réseaux de l’auteur. Du livre à Internet »), ainsi que dans le cadre de la préparation du projet ANR « L’auteur en réseaux. Modes de circulation transnationale du livre » (session 2011),  notre groupe de travail entend poursuivre ses investigations sur le livre, l’auteur, non seulement dans le cadre des relations avec les autres professionnels du livre (éditeurs, libraires, bibliothécaires, critiques…), mais aussi dans son rapport complexe et souvent invisible avec la communauté des lecteurs (imaginé, convoqué, redouté, réel, pluriel, hyperlecteur, contre-lecteur…).

Il s’agit toujours de privilégier une approche historique et pluridisciplinaire des pratiques culturelles et professionnelles capable d’interroger l’auteur non plus comme « acteur central de l’univers littéraire » (B. Lahire), mais comme un acteur parmi d’autres pris dans un réseau contractuel (avec un éditeur), dans un réseau communicationnel (avec libraires et bibliothécaires), dans un réseau médiatique (avec les journalistes).

Refusant la coupure entre une réflexion sur l’art ou la littérature (ne s’attachant qu’aux producteurs et créateurs les plus consacrés) et une analyse des pratiques culturelles, il s’agira de ne pas exclure les productions commerciales grand public ni les créateurs les moins légitimes (auteurs de best-sellers, auteurs de genres populaires dits mineurs), et de prendre en compte la banalisation de l’objet livre qui désacralise le produit et le producteur, l’œuvre et le créateur. Dans cette optique, toutes les perspectives (historiques, juridiques, littéraires, sociologiques…) seront prises en compte.

Deux axes de réflexion sont proposés :

1/ Les réseaux de diffusion

Seront privilégiées les pistes suivantes :

  • la librairie et la bibliothèque face aux usagers du livre
  • les imaginaires de la librairie, de l’édition et de la bibliothèque
  • la lecteur comme création (lecture savante ; les lectures de l’auteur…)
  • les supports ou les outils de lecture
  • les représentations de la lecture
  • les discours sur la lecture
  • l’écriture en marge (de la glose à Internet)
  • transferts littéraires et réception littéraire
  • les littératures traduites

2/ Les communautés de lecteurs

Pourront être explorées les pistes suivantes :

  • les cercles de lecture
  • les lieux de sociabilité et de lecture
  • les modalités de lecture (à haute voix, silencieuse…)
  • les abécédaires et manuels de lecture
  • les comités de lecture (journaux et maisons d’édition)
  • les courriers de lecteurs (presse, édition…)
  • les blogueurs
  • les fans
  • les sites de lecture

Renseignements pratiques :

Responsables :

Sylvie Ducas, maître de conférences à Paris 10-Nanterre

Horaire du séminaire de recherche :

Le jeudi par quinzaine de 9 à 13h, à raison de deux conférenciers par séance.

Lieu :

Pôle des Métiers du Livre, 11 avenue Pozzo-di-Borgo, 92210 Saint-Cloud. Tél. : 01 40 97 98 83

Forme et date limite de remise des propositions :

Les propositions devront prendre la forme d’un résumé de 350 mots, accompagné d’une courte présentation de leur auteur (appartenance disciplinaire et laboratoire de rattachement, coordonnées téléphoniques et électroniques). Elles seront transmises par voie électronique avant le 30 juin 2010 à l’adresse suivante : sylvie.ducas@u-paris10.fr.


Une réflexion au sujet de « Les réseaux du livre : de l’auteur au lecteur »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *