L’image dans le récit

La revue textimage lance un appel à communication pour une livraison intitulée « L’image dans le récit » qui entend interroger les « situations littéraires où l’image pénètre de toutes sortes de manières l’espace de l’écriture et plus précisément celui du récit ». Mentionnant la bande dessinée, cette proposition est susceptible d’intéresser des chercheurs travaillant sur le neuvième art et nous la reproduisons donc ici. Mais la place faite au neuvième art nous semble bien étrange puisque celui-ci n’apparaît qu’à la toute fin d’un texte posant un problème qui lui est pourtant immanent (et qui ne saurait en un sens être parfaitement cerné qu’à travers l’étude de bandes dessinées). Tel pourrait dès lors être la question pertinente à poser dans le cadre d’une proposition qu’il s’agira de remettre aux responsables de la revue avant le 1er septembre 2010 : pourquoi la bande dessinée peut-elle être traitée comme un point subsidiaire dans l’étude des relations entre image et récit ?

Revue en ligne Textimage n°4

« L’image dans le récit »


Pour son quatrième numéro thématique, la revue en ligne Textimage (www.revue-textimage.com) ouvre une réflexion autour de « l’image dans le récit ». Cet objet d’étude sera appréhendé selon les situations littéraires où l’image pénètre de toutes sortes de manières l’espace de l’écriture et plus précisément celui du récit. L’image n’est pas entendue ici en un sens rhétorique (hypotypose, métaphore, comparaison…) ou poétique (en tant que création de l’imaginaire). Il ne s’agit pas non plus de considérer l’illustration des textes, souhaitée ou non par leurs auteurs, contemporaines ou postérieures. L’image désignera toute fabrication figurative (tableau, gravure, photographie, tapisserie, film, affiche, enseigne…) insérée dans le récit et étroitement liée à son dispositif. Ces images peuvent résulter des mots du texte qui les restituent (l’ekphrasis de La Salomé de Gustave Moreau dans A Rebours) ou les inventent (les tableaux de Claude Lantier dans L’Oeuvre de Zola) ; leur existence matérielle peut aussi être indépendante du texte et ajoutée au livre pour les besoins du récit, si l’on pense aux photographies introduites par Breton dans Nadja.

Les contributions prendront soin en outre de se réduire au seul récit, écartant de leur champ d’analyse les essais, la poésie et le théâtre – à moins qu’ils ne présentent des récits avec des images. En revanche, la notion de récit pourra s’élargir au cinéma et à la bande dessinée.

Les propositions de contribution ainsi qu’une courte notice bio-bibliographique sont à envoyer à revuetextimage@yahoo.fr avant le 1er septembre 2010.


Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

Publié par

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

Une réflexion au sujet de « L’image dans le récit »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *