Traduire l’humour des langues et littératures asiatiques

L’équipe « Littérature d’Extrême-Orient, Texte et Traduction » (LEO2T) de l’université de Provence organise en 2011 un colloque intitulé « Traduire l’humour des langues et littératures asiatiques ». Même si elle n’est pas mentionnée dans l’appel à communication que nous reproduisons ci-dessous, gageons que la bande dessinée sera la bienvenue au regard d’un thème impliquant une réflexion sur le manga. L’examen des récentes éditions des œuvres de Miziku Shigeru, qu’il s’agisse d’Opération mort ou de la série Kitaro le repoussant, et plus largement le travail des éditions Cornelius pourrait ainsi poser le fondement d’une fort originale et intéressante recherche.

Traduire l’humour des langues et littératures asiatiques

Résumé

Depuis plus de six ans, l’équipe LEO2T a organisé plusieurs rencontres, journées d’études et colloques au sujet des littératures d’Asie, leur réception et leur traduction. Après avoir étudié la manière de traduire les onomatopées des langues asiatiques, l’expression de la passion, de l’amour et du sexe ainsi que les questions de réception des œuvres romanesques de l’Extrême-Orient, elle organise deux jours de colloque sur le thème « Traduire l’humour » » qui permettront d’aborder tous les problèmes qui peuvent surgir dès lors que l’on tente de faire passer d’une des langues de notre zone géographique de prédilection, savoir le hindi, le chinois, le thaï, le coréen, le vietnamien et le japonais, dans une autre (et particulièrement la nôtre), des traits d’humour d’une autre culture.

Annonce

Depuis plus de six ans, l’équipe LEO2T a organisé plusieurs rencontres, journées d’études et colloques au sujet des littératures d’Asie, leur réception et leur traduction. Après avoir étudié la manière de traduire les onomatopées des langues asiatiques, l’expression de la passion, de l’amour et du sexe ainsi que les questions de réception des œuvres romanesques de l’Extrême-Orient, elle organise deux jours de colloque sur le thème « Traduire l’humour » qui permettront d’aborder tous les problèmes qui peuvent surgir dès lors que l’on tente de faire passer d’une des langues de notre zone géographique de prédilection, savoir le hindi, le chinois, le thaï, le coréen, le vietnamien et le japonais, dans une autre (et particulièrement la nôtre), des traits d’humour d’une autre culture. Les propositions d’intervention sur une langue asiatique différente de celles citées plus haut sont aussi les bienvenues. Nous ne mettons aucune limite ni restriction aux angles d’approche qui pourraient être retenus, ni même à la nature des textes soumis à examen. Néanmoins, nos expériences récentes nous invitent à demander aux intervenants d’envisager une intervention la plus brève possible (20 minutes) afin de laisser le plus de place à la discussion et aux échanges avec le public et les autres intervenants. Les interventions retenues pourront être publiées dans la revue en ligne de l’équipe IDEO.

La date limite d’envoi des propositions de communication est fixée au 15 septembre 2010.

Les propositions d’une quinzaine de lignes porteront un titre. Et seront envoyées à absa.ndiaye@univ-provence.fr


LieuAix-en-Provence
Date limitemercredi 15 septembre 2010
ContactAbsa d’Agaro
  • courriel : absa [point] ndiaye (at) univ-provence [point] fr
  • Université de Provence, DR_LSH Bur A 133, 29 Av Robert Schuman 13621 Aix-en-Provence cedex 1
Urls de référence

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

Publié par

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

Une réflexion au sujet de « Traduire l’humour des langues et littératures asiatiques »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *