Hybrides, monstres et autres aliens dans la littérature des XXe-XXIe siècles

L’Institute of Germanic and Romance Studies, situé à Londres, organise les 9, 10 et 11 septembre prochain un colloque intitulé « Hybrides, monstres et autre aliens dans la littérature des XXe-XXIe siècles ». Ces créatures ne manquent pas dans l’histoire de la bande dessinée (pensons, entre autres, à Richard Corben et à son Cycle de Den, à Tardi avec la série des Adèle Blancsec ou encore à Bilal et La Foire aux immortels…). Contactée, la tonique Lucile Desblaches se déclare enchantée à l’idée de recevoir des propositions traitant du neuvième art et nous reproduisons ci dessous l’appel à communication.

Hybrides, monstres et autres aliens dans la littérature des XXe-XXIe siècles

Les deux dernières décennies ont vu s’accroître l’importance du rôle du non humain dans les études littéraires et culturelles. Les disciplines émergentes de l’écocritique et des études sur les animaux ont pour but de rediriger nos discours centrés sur l’humain vers une poétique de la diversité fondée sur une plus large prise de conscience des vies et des perspectives non humaines. Ces nouveaux champs critiques se sont essentiellement concentrés sur les rapports des humains et des animaux, sur la présence ou l’absence de valeurs écologiques dans les textes et sur le rôle de l’environnement à travers ses formes diverses d’expression créatrice.

Ce colloque propose d’évaluer l’importance des êtres hybrides et des monstres dans la littérature depuis le début du XXe siècle. Les images de destruction qui se perpétuent depuis la mythologie grecque sont-elles encore en vigueur ? Le motif darwinien d’une créature de survie prévaut-elle toujours dans la littérature contemporaine ? En quoi reflètent-elles nos attitudes contemporaines envers le non humain et l’inhumain ? Des « monstres prometteurs », ainsi que Donna Haraway les a nommés dans l’un de ses premiers ouvrages, sont-ils repérables dans les textes d’aujourd’hui?

Ce colloque sera essentiellement centré sur la littérature. Dans la perspective d’une arène littéraire élargie il prendra cependant en considération les propositions orientées sur les pratiques cinématographiques et sur les discours anthropologiques, scientifiques ou politiques. Les propositions de réflexion autour des littératures européennes pourront notamment aborder les thèmes suivants :

– chimères et mutants

– posthumains, cyborgs et autres créatures du futur

– biotechnologie et génétique en création littéraire

– l’influence des images du monstre

– dystopies et monstruosité

– le monstrueux et le grotesque

– monstrueux, sexuations, pratiques genrées

– l’humain vs le non humain

– définir et explorer l’hybridité

– frontières humaines/non humaines

– animalité et humanité

– irrationalité, aliens et monstres

– l’héritage des vampires et autres créatures imaginaires

– frontières des espèces

– la précarité des normes humaines/non humaines

– les espèces et l’évolution

– discours d’aliens

– monstres et genres littéraires.

Organisatrice: Lucile Desblache, Roehampton University. Participation du CNRS/Paris III (Anne Simon/Programme de recherche Animalittérature), du British Comparative Literature Association (BCLA) (Karen Seago) et de l’Institute for Germanic and Romance Studies (Université de Londres).

Site Internet : http://igrs.sas.ac.uk/index.php?id=373

Conférenciers invités : Dominique Lestel, Kate Soper

Les Presses de la Sorbonne Nouvelle pour les contributions en français, l’University of Edinburgh Press pour celles en anglais ont exprimé leur intérêt pour une publication des actes.

Veuillez envoyer votre proposition de communication ou de panel en anglais ou en français (300 mots environ) avant le 31 mars 2010 à :

Lucile Desblache, l.desblache@roehampton.ac.uk

ou par courrier postal

Roehampton University, School of Arts

Digby Stuart College
Roehampton Lane Londres SW15 5PU
Royaume Uni


Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

Publié par

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *