Appel à chercheurs de la BNF, 2010-2011

La BIbliothèque nationale de France a lancé son appel à chercheurs pour l’année 2010-2011. Voici le texte de présentation de la BNF :

Désireuse de développer ses relations avec le monde de la recherche, la Bibliothèque nationale de France a mis pour la première fois en place, en 2003, un appel national destiné aux étudiants et doctorants, lui permettant d’accueillir des chercheurs intéressés par des travaux sur ses collections ou son organisation.

Il est destiné aux étudiants français et étrangers, ayant un mastère (niveau master 2 recherche) ou un doctorat en projet/en cours et inscrits dans un établissement français de recherche. L’appel à chercheurs propose des travaux sur les collections de la BnF ou les moyens de les valoriser, en lien avec une recherche universitaire. Les candidats peuvent également proposer des sujets de recherche, à leur initiative.

Les candidats sont sélectionnés lors d’une commission spécifique, émanation du Conseil scientifique de la bibliothèque. Ils bénéficient ensuite du statut de chercheur associé. Les projets de recherche sont suivis parallèlement par un tuteur à la bibliothèque et par leur directeur de recherches universitaires. Des possibilités de publication sont offertes pour faire connaître les résultats des travaux entrepris.

A noter cette année, un accent particulièrement important mis sur la bande dessinée. Chaque année, une liste indicative de pistes de recherches est joint à l’appel. Et cette année, plusieurs des sujets proposés concernent directement ou indirectement la bande dessinée.

Directement d’abord, avec un projet sur les comics : « les magazines de comics édités en France, à partir du don Marvel » :

– La bande dessinée américaine, à l’influence souveraine dans les années 1930 en France, a connu un regain de popularité à travers le genre des « super-héros » à la fin des années 1960. Longtemps mal reçues en France, les productions des éditeurs comme Marvel ou DC Comics se sont inscrits dans le continent des publications populaires « illégitimes », passant à travers des filtres éditoriaux nombreux, avant d’arriver récemment à une certaine reconnaissance critique. Le don Marvel constituera la pierre angulaire de cette recherche ; en effet, un don exceptionnel de revues américaines illustrées est entré à la BnF en 2006 : 168 titres de comics de l’éditeur Marvel ont été donnés par le Centre national de la bande  dessinée et de l’image (Angoulême), pôle associé de la BnF pour la bande dessinée.

– Volumétrie : plusieurs dizaines de milliers de fascicules, dans les collections des départements Littérature et art, et Droit, économie, politique.

– Pistes de recherche : les rapports avec la censure, les questions de traduction, le choix des séries, les contacts commerciaux, les éditeurs spécialisés…

Ensuite, plusieurs projets sur le livre pour enfants, dans lesquels la bande dessinée peut assurément trouver sa place :

  • Les cartonnages illustrés de livres pour l’enfance et la jeunesse dans les fonds de la BnF
  • Le livre d’images ou album pour l’enfance et la jeunesse dans les collections de la BnF, 1820-1920
  • Les artistes et le livre pour enfant au XX siècle : entre bibliophilie, intervention artistique et création
  • Livres pour enfants entre 1939 et 1945

On ne peut bien sûr que se réjouir de l’intérêt accru de la BnF pour la recherche sur la bande dessinée, sans doute en partie dû à l’installation au sein même de la BnF de La Joie par les livres. C’est d’ailleurs son directeur, Jacques Vidal-Naquet, qu’il faut contacter pour tout renseignement complémentaire (jacques.vidal-naquet ( at ) bnf.fr). Espérons que les projets soumis seront nombreux à être en lien avec la bande dessinée – rappelons qu’il ne s’agit là que d’une liste indicative. Date limite de soumission des dossiers le 30 mars 2010.


2 réflexions au sujet de « Appel à chercheurs de la BNF, 2010-2011 »

  1. Bonjour

    Très motivante initiative de la BNF.
    Une reconnaissance de la bande dessinée – peu importe la forme – puisque l’article parle de comics.
    Il parle de plusieurs « plusieurs dizaines de milliers de fascicules » – je suis un peu surpris des chiffres annoncés ?
    Merci pour votre article – que je vais creuser en faisant quelques recherches supplémentaires.

    Talents

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *