Le portrait dans la littérature et les arts visuels

Fatima Ahnouch, Khaled Abida et Sahbi Alani de l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Kairouan (Tunisie) lancent un appel à communication intitulé : « Le portrait dans la littérature et les arts visuels ». Proposant de considérer portraits écrit et « peint (dessiné, photographié, filmé, numérisé…) » au regard d’un ensemble de points communs, cette proposition esquisse un véritable paradoxe : le portrait, cette représentation de l’autre, serait le fait de « différentes techniques romanesques ou visuelles qui témoignent d’une émission (production) d’un discours sur soi, sur son intimité et sur son propre corps ». Présenté de la sorte, l’exercice définit un espace de rencontre mobilisant des procédés graphiques et narratifs dont il serait intéressant de tenter de cerner les tenants et aboutissants. Force est en tout cas de constater que de nombreuses œuvres de bandes dessinées appartenant au champ de l’autobiographie peuvent être prises en compte, qu’elles aient trait à la représentation par l’auteur de ses ascendants (Fun home, Moi René Tardi, Maus…) ou de ses amis et amants (le troisième tome du Journal de Fabrice Néaud, aux Pillules bleues de Frederik Peeters…). Il s’agira de compléter cette liste avant le 15 mars prochain.

 

 

Le portrait dans la littérature et les arts visuels 

Le portrait écrit et le portrait peint (dessiné, photographié, filmé, numérisé…) ont de nombreuses caractéristiques en commun. Que ce soit dans la littérature, le cinéma, la peinture, l’image de synthèse, la vidéo et la performance, le portrait se construit suivant les orientations idéologiques de son auteur. Il suggère formes et impressions tout en répondant à différentes techniques romanesques ou visuelles qui témoignent d’une émission (production) d’un discours sur soi, sur son intimité et sur son propre corps.

 Le regard sur l’autre est, également, très manifeste dans l’art du portrait en peinture ainsi que dans la description du personnage qui est une sorte de portrait romanesque. La représentation du corps est fondamentale dans ces différents genres artistiques et littéraires qui sont autant d’espaces de création où le portrait, qu’il soit physique, psychologique ou moral, se réfléchit, se redécouvre comme lieu de sensations et d’émotions et se reproduit dans les domaines de la fiction et de l’imagination à travers la littérature et les arts visuels.

La deuxième session de ce colloque a eu lieu en Avril 2012 à Agadir au Maroc,  à l’Université Ibn Zohr. La troisième session aura lieu du 25 au 27  Avril 2013 à Kairouan, en Tunisie Elle sera accueillie par l’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Kairouan.

Thématique générale.

Evaluer la correspondance qui existe entre la littérature, les arts plastiques (y compris dans le cadre des technologies contemporaines)  et le cinéma, en ce qui concerne la symbolique du portrait féminin et masculin dans des genres narratifs et esthétiques tels que la description romanesque du personnage, la caricature, l’art vidéo, la peinture, la sculpture… Considérer l’impact de la culture visuelle sur l’idéologie littéraire et vice versa. (L’interaction fortement présente entre la littérature et le cinéma).

Corpus

La littérature, les arts visuels et médiatiques,  la peinture, la vidéo et les arts plastiques (y compris dans le cadre des technologies contemporaines), la publicité, la presse écrite, le cinéma, le dessin et la littérature populaire.

Objectifs :

Etablir une démarche de rapprochement entre la notion du genre dans la peinture, les arts visuels (portrait et autoportrait) et les procédés narratifs de l’écriture littéraire (description du personnage, récit autobiographique) pour arriver à lire et à étudier les différentes modalités de la représentation de soi et de l’autre dans l’art et la littérature.

Traiter le portrait numérisé,  pictural et littéraire comme étant un objet/sujet de narration dans le but de comparer  les techniques de l’ « écriture artistique » et celles de l’écriture littéraire.

 Quelques axes de réflexion :

  •  Les grands portraits de la littérature universelle.
  • Portraits de femmes dans le cinéma mondial.
  • La représentation du corps féminin de l’orientalisme à l’époque de la figuration libre au Maghreb.
  • Le portrait masculin dans l’écriture féminine.
  • La femme dans la littérature populaire.
  • Le portrait  de la femme dans la publicité et la presse.
  • Les problématiques de la représentation du portrait dans le langage des nouveaux médias et des arts médiatiques.
  • L’autoportrait

 Les Enseignants-Chercheurs qui sont intéressés par cette manifestation sont priés d’envoyer un abstract de leur communication avant le 15 Mars 2013 à l’adresse suivante: colloqueartduportrait@gmail.com.

NB :

Les frais d’inscription au colloque international sur le portrait dans sa 3ième  session sont de 60€ pour les participants. Ils serviront à financer le coût de la publication des actes du colloque.

L’Institut Supérieur des Arts et Métiers de Kairouan prend en charge l’hébergement et les repas de ses invités. Les frais de transport sont à leurs charges.

Responsable : Fatima Ahnouch. Khaled Abida. Sahbi Alani


Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC
Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique
Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

Publié par

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC
Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique
Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *