Les ailleurs de Corto Maltese

1 octobre 2012
Par

Dominique Lanni et Nicolas Pien de l’université de Malte lancent un appel à communication intitulé « Les Ailleurs de Corto Maltese ». Débouchant apparemment sur un ouvrage, cette proposition entend ainsi appréhender l’une des plus célèbres bandes dessinées de la seconde moitié du XXe siècle sous un angle à la fois géographique (Sibérie, Russie ou Argentine sont ainsi mentionnés dans l’appel à communication que nous reproduisons ci-dessous) et poétique (puisqu’il est question d’ailleurs littéraires ou « mythiques »…). Et semblable travail serait certainement l’occasion de s’interroger sur la pertinence de la notion d’exotisme dans le cadre du neuvième art : si le personnage d’Hugo Pratt n’est pas le seul à voyager, loin s’en faut (pensons à Tintin, Spirou ou Astérix qui n’ont de cesse de parcourir le monde), il semble s’inscrire dans une véritable « représentation de l’étranger » se situant loin des clichés. D’Irlande (Les Celtiques), Pratt semble livrer une réflexion sur l’identité d’un peuple dominé par ses puissants voisins ; de même, La Ballade de la mer salée est l’occasion de présenter au lecteur les indigènes mélanésiens alors que la première guerre mondiale est sur le point d’éclater. “L’ailleurs” semble effectivement se nourrir de modes d’expression, de traditions littéraires, de célèbres monuments et nous laissons à nos lecteurs le soin de compléter cette réflexion avant le 15 octobre prochain.

Les Ailleurs de Corto Maltese

Dominique Lanni – Université de Malte / C.R.L.V.

Nicolas Pien – Martinique

Dans son hors-série paru fin 2001 et consacré à Corto Maltese, la rédaction du magazine GÉO a eu l’excellente idée de retracer sur un planisphère le tracé des voyages de l’aventurier créé par Hugo Pratt. De Malte à Gibraltar en passant par Venise, de l’Irlande à l’Argentine, des Antilles à Samarkand, de la Russie au Brésil, de la Chine à la Corne de l’Afrique… le marin maltais a, seul ou en compagnie de son âme damnée Raspoutine, écumé peu ou prou toute la planète, traversant sans trop de dommages tous les conflits ayant agité le monde au cours du premier tiers du vingtième siècle, étant des trafics les plus louches, des quêtes de trésors les plus improbables… Les ailleurs de Corto Maltese, ce sont donc ces lieux réels et d’autres ponctués de rencontres avec des personnages ayant réellement existé comme d’Annunzio, Jack London, Joseph Conrad, Louise Brooks, le baron Untern-Ungern… Mais ce sont également ces mondes imaginaires –mais le sont-ils vraiment ? – qui apparaissent dans les premiers albums, comme Corto, toujours un peu plus loin, mais surtout, dans les derniers, Les Helvétiques et Mû. L’objectif de ce volume collectif est de réunir des contributions sur les ailleurs de Corto, qu’ils soient réels ou imaginaires, qu’ils se situent au niveau du texte ou des images, ou dans le rapport texte/image.

Les contributions pourront porter sur la relation nouée par Corto Maltese avec un ailleurs spécifique, consister en une comparaison entre plusieurs ailleurs, montrer l’évolution de la notion même d’ailleurs dans l’oeuvre d’Hugo Pratt. Les perspectives sont nombreuses.

Nous avons déjà reçu et retenu plusieurs propositions. A ce jour, manquent toutefois, pour que le  volume soit complet, des propositions sur les thématiques suivantes :

1. Les ailleurs mythiques (Mû, les Helvétiques…) Une étude
comparatiste serait idéale. Sinon, nous avons une excellente
proposition sur Mû, mais rien sur Les Helvétiques.

2. Les ailleurs littéraires (Lectures…)

3. Venise (Là encore, une excellente proposition retenue inclut Venise, mais la cité des Doges mériterait une étude à part…)

4. La Sibérie, la Russie…

5. L’Argentine (à mettre en relation avec les écrits de Albert Londres, avec Carlos Gardel…)

Les propositions de communication –avec titre, résumé et mots-clés– sont à adresser pour le 15 octobre 2012 à Dominique Lanni et Nicolas Pien  aux adresses suivantes : dominiquelanni@yahoo.fr. et nicolas.pien@ac-martinique.fr.

 L’ouvrage sera publié aux éditions L’Harmattan, dans la collection « Audiovisuel et communication » dirigée par Erika Thomas et Bernard Leconte.

Responsable : Dominique Lanni et Nicolas Pien

Adresse : University of Malta – Dept. of French – Fac of Arts. 2080 Msida – Malta


Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

Imprimer ce billet Imprimer ce billet

Mots clefs : , , , , ,

Posté dans : Appels à communication

Laisser un commentaire


Carnets de recherche