« Précarité ». Texte et image de la crise dans la culture française contemporaine

Roswitha Böhm (Alfried Krupp Wissenschaftskolleg Greifswald) et Cécile Kovacshazy (université de Limoges) lancent un appel à communication intitulé : « “Précarité”. Texte et image de la crise dans la culture française contemporaine ». Prenant place dans le cadre du 8e congrès de l’association franco-romaniste qui aura lieu les 19 et 22 septembre à Leipzig, cette proposition nous invite à penser une « nouvelle sémantique de la pauvreté », et plus précisément les « procédés [qui] sont mobilisés dans la mise en récit et/ou mise en images de cette problématique de la précarité ». Entendant faire une place à un « imaginaire créateur » qui a été, selon les organisateurs, trop souvent négligé en la matière, gageons que cette initiative accueillera chaleureusement des travaux portant sur une bande dessinée qui s’est trop longtemps tenue à l’écart de cette thématique. Force est pourtant de constater qu’il y a fort à dire, notamment si l’on entend penser la précarité « en opposition à d’autres concepts (on pense notamment à celui de « pauvreté ») » et intégrant l’étude « du statut éventuellement “précaire” des médias eux-mêmes, leurs possibilités et leurs limites par rapport à une représentation ‘adéquate’ du précaire ». Nombre de bandes dessinées dites « alternatives » semblent en effet vouloir faire une place à ce thème : au-delà des limites chronologiques déterminées par les organisateurs (qui pourraient malgré tout être séduit par la proposition : nous vous invitons à les contacter), nous pourrions bien sur citer les travaux de Robert Crumb et d’Harvey Pekar (American Splendor) qui font le portrait d’individus mangeant à leur faim sans toutefois bénéficier d’aucun confort matériel et moral. Plus contemporain, le travail de Maximilien Le Roy semble développer un véritable vocabulaire graphique de la précarité : dans Hosni (la Boîte à Bulles), couleurs et traits ne cessent ainsi de varier afin de représenter plans de métro, affiches, presse gratuite, graffiti, bref tout l’univers « sémantique » d’un « bicot » ex-Sans Domicile Fixe, comme aime à se définir un narrateur tiré d’affaire mais revenant sur ses plus sombres années…

 

« Précarité ». Textes et images de la crise dans la culture française contemporaine

Ces vingt dernières années, une nouvelle sémantique de la pauvreté a émergé, qui recouvre aussi de nouvelles réalités. C’est ainsi que, parmi elles, on souligne dans les médias et dans grand nombre de publications en sciences sociales la « précarité », la « précarisation » et les « personnes précaires ». Mais qu’entend-on derrière ces termes, non pas nouveaux, mais entrés récemment dans le vocabulaire courant ? Peut-on assembler sous le concept de « crise » les différents processus de marginalisation sociale ? Quelles sont les spécificités de ces situations économiques et politiques en France et dans leurs représentations esthétiques ? Quelles en sont les imbrications, les recoupements, les interactions discursives ? Quelles formes artistiques et quels procédés sont mobilisés dans la mise en récit et/ou mise en images de cette problématique de la précarité et quelles nouvelles thématiques engendre-t-elle dans le domaine des études littéraires, culturelles et médiatiques ?

Ce sont ces questions qui seront abordées dans notre section. En histoire, la question a été déjà bien étudiée pour d’autres périodes, que l’on pense aux discussions autour de la pauvreté et des ordres au Moyen-âge et dans la première modernité, ou aux analyses de la rupture qu’a consacrée l’industrialisation au XIXe siècle avec la dilution des trois ordres dans une société de classes. L’intérêt de la sociologie est plus récent à travers notamment le concept d’« exclusion » et l’établissement de typologies des « exclus ». Reste que l’imaginaire créateur est encore amplement négligé dans les recherches sur la précarité. C’est donc l’intention de la section que d’interroger ce phénomène social actuel à travers les productions culturelles qu’il a générées et génère. On partira de l’hypothèse que non seulement ce processus au fondement du néologisme de « précarisation » s’illustre particulièrement bien au moyen de stratégies narratives spécifiques, mais de surcroît que des pans de cette réalité, non encore abordés dans les discours politiques ou scientifiques, sont déjà visibles dans les formes d’expressions artistiques.

Les contributions attendues porteront sur les discours (textes et images) qui traitent des évolutions économiques, sociales et politiques engendrées par la globalisation et les migrations, au tournant du millénaire – et cela non seulement dans les media ‘traditionnels’ tels que le livre, la photographie ou le film, mais aussi dans les ‘nouveaux’ media (blogs ou vidéos internet). Un retour sur la genèse du concept de la précarité, son émergence, à côté, ou en opposition à d’autres concepts (on pense notamment à celui de « pauvreté ») et les conditions de la diffusion de ce registre sémantique sera le bienvenu. Une réflexion sur le statut éventuellement ‘précaire’ des media eux-mêmes, leurs possibilités et leurs limites par rapport à une représentation ‘adéquate’ du précaire sera également envisageable.

Précisons cependant que la section se consacrera centralement à la production de textes et d’images des années 1990 jusqu’à nos jours.

Les langues de cette section sont l’allemand et le français.

Envoi des propositions de communications avant le 15 février 2012 à Roswitha Böhm & Cécile Kovacshazy: cecilekova@yahoo.fr

Sektionsleitung / Présidence :

Dr. Roswitha Böhm

Alfried Krupp Wissenschaftskolleg Greifswald

D-17487 Greifswald

Tel.: +49 (0)3834 – 86 19012

Email: roswitha.boehm@fu-berlin.de

&

Dr. Cécile Kovacshazy

Université de Limoges

39 E, rue Camille Guérin

F-87036 Limoges

Tel.: +33 (0)6 73 88 46 75

Email: cecilekova@yahoo.fr

Responsable : Roswitha Böhm & Cécile Kovacshazy

 


Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

Publié par

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

Une réflexion au sujet de « « Précarité ». Texte et image de la crise dans la culture française contemporaine »

  1. Bonjour, merci beaucoup pour cet article et pour porter l’attention sur la dimension BD du sujet. Avez-vous envie de proposer une intervention de ce type (rhétorique et format universitaires), ou connaissez-vous des personnes qui pourraient le faire? Nous aimerions en effet énormément que des personnes interviennent autour de la BD dans ce cadre, mais pour l’instant nous n’avons aucune proposition.
    bonne semaine,
    CK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *