La BD, des carnets : quelle idée ?

« Les carnets de la bande dessinée » sont nés d’un constat : alors que le « 9e art » ne cesse, de l’avis général, de gagner en « légitimité », de s’imposer comme un secteur éditorial à part entière, de gagner de nouveaux publics et de faire montre d’une diversification de ses productions, il semble constituer un terrain qui est progressivement délaissé par la recherche, que ce soit à l’université ou dans d’autres institutions.

On note essentiellement, au cours des dernières années, quelques trop rares activités scientifiques : deux colloques (« Le manga à la rencontre de l’occident », organisé en en 2006 par le Centre d’Étude de l’Écriture et de l’Image de Paris 7, et « BD et solidarité », organisé en 2008 à l’université Jean Monet de Saint-Étienne), et un numéro de la revue « Hermes » (« La bande dessinée : art reconnu, média inconnu »). D’autres pays d’Europe semblent connaître une situation tout à fait comparable, notamment en Belgique où de jeunes chercheurs se sont fédérés au sein d’un groupe ACME partant « de la conviction que la recherche universitaire doit faire entendre sa voix dans les discours sur la bande dessinée ».

Cette situation de dérilection scientifique signifie-t-elle qu’en bande dessinée il n’y aurait rien à chercher et à trouver ? Ces « carnets » entendent plutôt faire valoir une autre hypothèse : le manque de points scientifiques de ralliement contraint les chercheurs à opérer de façon dispersée et rend problématique la perception de la bande dessinée comme un objet de recherche constitué. D’où la volonté d’ouvrir cet espace numérique ouvert aux enseignants, institutionnels (bibliothécaires, musées…) et acteurs du secteur (auteurs, éditeurs…), c’est-à-dire à tous ceux qui sont susceptibles de favoriser un travail scientifique ayant trait au « 9e art ».

« Les carnets de la bande dessinée » entendent ainsi exister à côté de dispositifs éditoriaux comme Neuvième art ou Du9. Ils se fixent pour objectif de collecter une information scientifique permettant un travail de veille et étant susceptible de déboucher sur des collaborations, et s’organisent ainsi autour d’un certain nombre de catégories.

  • « Informations » regroupe les annonces de publications et de colloques ayant trait à la recherche sur la bande dessinée.
  • «Appels à communication » regroupes les demandes de textes et d’articles ayant trait au neuvième art.
  • « Recensions » rend publiques des informations et analyses de travaux de tous types susceptibles d’appuyer l’effort de recherche sur la bande dessinée.
  • « Coopérations » héberge des présentations d’axes et projets de recherche susceptibles de fédérer des chercheurs et de devenir structurants (ils feront alors l’objet d’une sous-catégorie dédiée).
  • « Intuitions » présente des pistes susceptibles de donner matière à des travaux de recherche et, pourquoi pas, de faire par la suite l’objet de « recensions », d’ « informations » ou de « coopérations ».

Les contributions de tous bords et toutes formes (simples « brèves », annonce d’événements ou publications plus longues) sont ainsi les bienvenues : n’hésitez pas à nous contacter !


Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

More Posts

Publié par

Benoît Berthou

Université Paris 13, LABSIC Directeur de la revue Comicalités. Etudes de culture graphique Rédacteur en chef des Carnets de la bande dessinée

Une réflexion au sujet de « La BD, des carnets : quelle idée ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *